Vol. 19, Juin 2017

 

Q u i - v i v e   

  L'infolettre de Vivre dans la Dignité
  Vol. 19, Juin 2017

Le mot du directeur

À la vue des événements du dernier mois, il semble que les demandes d'extension de l'euthanasie ne prennent pas de vacances...

Au Québec, à peine un mois après la lettre publiée par le secrétaire du Collège des médecins – dans laquelle il faisait part de ses inquiétudes face à l'émergence « d'un discours réclamant une forme de mort à la carte » et où il dénonçait ceux qui interprètent les refus d’euthanasie comme une forme d'exclusion – voilà que l’avocat Jean-Pierre Ménard a décidé de porter devant les tribunaux la cause de deux personnes vivant avec un
handicap qui se sont vu refuser l’aide d’un médecin pour se suicider. Les plaignants demandent à ce qu’on élimine de la loi fédérale le critère de « mort raisonnablement prévisible », et de la loi québécoise, la notion de « fin de vie ».

Parallèlement, les premières audiences du procès fort attendu de Michel Cadotte – cet homme accusé d'avoir tué sa femme atteinte d'Alzheimer en l'étouffant avec un oreiller – ont révélé que ce dernier vit « très durement » avec son geste, au point d’avoir « un urgent besoin de consulter un psychologue ». Malgré tout, M. Cadotte plaidera la « compassion » pour
justifier le meurtre de son épouse qui aurait déjà affirmé qu’elle « aimerait mieux mourir que de se retrouver dans un CHSLD ».

Ainsi, au lieu de déboucher sur des moyens d’améliorer les conditions de vie en CHSLD, la tournure donnée à ce procès aura plutôt une incidence directe sur l'une des extensions actuellement à l'étude au niveau fédéral. En effet, des experts sont justement en train de se demander s'il est socialement acceptable de mettre fin à la vie d'une personne atteinte d'une forme de démence malgré qu'elle ne sera plus en mesure d'exprimer son consentement au moment de sa mise à mort.

Pendant ce temps, en Colombie-Britannique, un procès a débuté pour examiner la constitutionnalité de la loi fédérale. Au final, pour les tribunaux, l'enjeu sera de savoir si le critère de « mort raisonnablement prévisible » doit être vu comme une « balise de protection » ou si, comme le font valoir les plaignants, il s'agit plutôt d'une « barrière à l’accès » qui prive des gens de leur « droit de mourir ».

De toute évidence, le venin inhérent à toute loi légalisant une forme d'aide au suicide continue imperturbablement de se répandre dans notre système social. La première année des lois fédérale et québécoise est à peine derrière nous que nous voyons déjà apparaître plusieurs recours juridiques réclamant à hauts cris l'extension de l'aide au suicide à d'autres « cas exceptionnels ».

Au cœur de ces différentes causes portées devant les tribunaux, derrière l'épaisse fumée émotive et l'usage répété ad nauseam du mot « compassion », se cachent en réalité un enjeu social extrêmement important pour notre avenir collectif : quelle valeur la société va-t-elle officiellement attribuer aux personnes vivant avec un handicap? À cette question est intimement lié la réponse que nous allons donner : allons-nous permettre que l'État cautionne et renforce les préjugés qui collent aux personnes vivant avec un handicap
l’étiquette de « vie indigne d'être vécue », ou allons-nous au contraire nous battre contre ces préjugés ignobles?

Pour notre part, comme ce fut le cas dans mon article publié dans le Huffington Post, soyez assurés que Vivre dans la Dignité continuera de faire entendre la voix des personnes qui veulent bâtir une société d'entraide plutôt que de faciliter la mort aux personnes qui ont besoin d'aide. Nous comptons sur votre soutien et nous vous encourageons à participer aux débats en appelant les lignes ouvertes, en écrivant aux journalistes, en
contactant votre député et en écrivant vos commentaires sous les articles qui défendent notre vision.

Je vous remercie d'avance pour votre soutien.

Solidairement,

_____________________________

Aubert MARTIN, directeur-général, Vivre dans la Dignité

 


Actualités au Québec

  • 13 juin 2017 : l’avocat Jean-Pierre Ménard porte devant les tribunaux la cause de deux personnes vivant avec un handicap qui se sont vu refuser l’aide d’un médecin pour se suicider, demandant à ce qu’on élimine de la loi fédérale le critère de « mort raisonnablement prévisible », et de la loi québécoise, la notion de « fin de vie ». (>>) (>>) (>>) (>>)
  • 15 juin 2017 : audience sur la libération en attente du procès de Michel Cadotte, accusé d'homicide contre son épouse atteinte d'Alzheimer. Les avocats de la défense soutiennent que ses actions ont été menées "avec compassion". (>>) (>>)

 

Actualités au Canada

  • 12 juin 2017 : début d'un procès en Colombie-Britannique sur la constitutionnalité de la loi fédérale par rapport au "droit à mourir" en lien avec le critère de "mort raisonnablement prévisible". (>>)
  • 13 juin 2017: trois organisations et cinq docteurs contestent les règlements du Collège des médecins de l’Ontario sur l’aide à mourir devant les tribunaux afin de protéger leur droit à la liberté de conscience. (>>)
  • 15 juin 2017 : le projet de loi 34 du Manitoba, qui fournirait des protections aux professionnels de la santé qui ne veulent pas participer au suicide assisté, entre en deuxième lecture à l’Assemblée législative. (>>)
  • 26 juin 2017: Elizabeth Wettlaufer, une infirmière qui a admis avoir tué 8 personnes en Ontario alors qu'elle était en fonction, est condamnée à 25 ans de prison. (>>) (>>)

 

Vivre dans la dignité dans les médias (français et anglais)

  • Euthanasie: les dérives vendues comme des progrès souhaités : blogue de Aubert Martin sur l’évolution du débat sur l’accessibilité à l’euthanasie. Lire l’article >>
  • Doctor who promoted Quebec’s euthanasia law having second thoughts:  Only weeks after the secretary of the Quebec College of Physicians, Dr. Yves Robert, wrote his May 10 reflection on whether the push for euthanasia has gone too far, two individuals have mounted a legal challenge against the Quebec law because of how restrictive it is. Aubert Martin, executive director of Living with Dignity, said Robert is now realizing euthanasia “has nothing to do” with doctors’ “medical competence, but is asking them to be a rubber stamp of someone’s request to die.” Read more
    >>

 

 

L'euthanasie et le suicide assisté dans le monde (français et anglais)

 

  • BELGIQUE : un bilan négatif après 15 ans de dépénalisation de l'euthanasie : Un symposium s’est tenu le 11 mai dernier en Belgique à l’occasion des 15 ans de la loi légalisant l’euthanasie et à l'initiative d'un parlementaire. Dans ce cadre le professeur Deliens, directeur du End-of-Life Care Research Group, a critiqué l'encadrement de cette pratique. Selon lui, le contrôle exercé sur les demandes d'euthanasie demeure « marginal » et « très rudimentaire ». Lire l’article
    >>
  • ÉTATS-UNIS (CALIFORNIE) : un an après la légalisation de l'aide médicale à mourir, plus de 500 prescriptions : Une étude menée par Compassion and Choices un an après la légalisation du suicide assisté, a mis en évidence que plus de 500 personnes avaient obtenu une prescription de médicaments pour se donner la mort en Californie. Lire l’article >>
  • ÉTATS-UNIS (CALIFORNIE) : Un médecin accusé d'avoir tué un enfant pour prélever ses organes : En Californie, 4 ans après les faits, un médecin est accusé d'avoir tué un enfant pour récupérer ses organes. Le 12 juin dernier, une enquête a été ouverte. Lire l’article >>
  • BELGIUM: 32% of People Killed in Assisted Suicides Were Actually Euthanized Against Their Will: Research has demonstrated that 32% of assisted deaths in the Flanders region of Belgium were done without explicit request and that they share a strong co-relation with those over 80. Read more >>
  • SWITZERLAND: Ban on human ash disposal reinforced: Switzerland's highest court reinforced a ban prohibiting assisted suicide organisation Dignitas from spreading clients’ ashes outside of cemeteries in canton Zurich. Read more >>
  • UNITED STATES (CALIFORNIA): One Year of Legalized Assisted Suicide in California, Countless Unanswered Questions: June 9 will mark one year of legal assisted suicide in California. Although premature and lacking in reliable data, Compassion & Choices is already declaring the law is “working very well”, the report leaves more questions than answers. Read more >>

Actions pour le mois de juillet

  • SOUTENEZ NOS EFFORTS pour que nous puissions continuer à parler en votre nom:

          

  • Aimer, partager et réagir aux articles publiés par Vivre dans la Dignité: ajoutez votre voix aux débats sucités par les articles publiés par Vivre dans la Dignité en aimant ("Like") en partageant (Facebook, Twitter) et en participant aux discussions sous les articles.
  • Appuyons le Project Value en aimant leur page Facebook (>>). Cette initiative propose des vidéos réalisées par les personnes en situation de handicap pour contester l'idée populaire de ce que signifie avoir une incapacité. Chaque vidéo commence par une description du diagnostic et du pronostic de la personne, ainsi qu'une description de ses limites fonctionnelles. Ensuite, la personne parle de la qualité et de la valeur de sa vie au-delà de son état de santé. À partager!
  • Soutenons la Coalition for HealthCARE and Conscience en inscrivant votre nom et votre courriel dans les cases prévues à l’adresse suivante : http://www.canadiansforconscience.ca/

 

Lectures recommandées et documents pertinents (français et anglais)

  • L’euthanasie pourrait stimuler le don d’organes, conclut une étude : Entretenue avec Jan Bollen, de l’Université de Maastricht, auteur principal de l’étude publiée dans le Journal de l’Association médicale américaine (JAMA). Lire l’article >>

 

Revue de presse (français et anglais)

  • Coma artificiel : elle se réveille et raconte ce qu’elle a entendu : Une femme de 40 ans, Jennyfer, plongée dans le coma le 14 mars 2015, suite à un arrêt cardiaque, s’est réveillée et raconte qu’elle a entendu la conversation du médecin. Lire l’article >>
  • Des compagnies d'assurances privilégient l'aide à mourir plutôt que des traitements : Aux Etats-Unis, dans les états où le suicide assisté est légalisé, les compagnies d’assurance refusent de couvrir les traitements vitaux de certains patients et leur offrent plutôt "de l’aide pour mettre fin à leur vie". Lire l’article >>
  • Ethique ou morale : pourquoi les distinguer ? Faut-il invoquer l’éthique ou la morale ? Si l’hésitation n’est pas nouvelle, la distinction revient en force chaque fois qu’il est question d’élargir le champ d’action de la science. Lire l’article >>
  • Il y a 15 ans, la Belgique dépénalisait l’euthanasie: qui sont ces 14.753 patients et pourquoi ont-ils voulu mourir? Ce dimanche, cela fait 15 ans que l’euthanasie a été dépénalisée en Belgique. Tous les deux ans, la Commission fédérale chargée du contrôle et de l’application de la loi dresse un rapport. On apprend par exemple que depuis 2002, 14.753 personnes ont été officiellement euthanasiées en Belgique. Ce chiffre est en augmentation chaque année. Lire l’article >>
  • L’aide médicale à mourir et les leçons de l’histoire : Dans le débat sur l’aide médicale à mourir, nous ne pouvons ignorer l’histoire de l’euthanasie et ses zones d'ombre. Lire l’article >>
  • Le conseil de l'Europe veut mettre fin aux discriminations et à l'exclusion des personnes âgées : Dans la région Europe de l'Organisation mondiale de la santé, 4 millions de personnes âgées seraient maltraitées chaque année. Ce constat a conduit l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe à proposer une série de 14 mesures aux Etats membres pour préserver « Les droits humains des personnes âgées et leur prise en charge intégrale » Lire l’article >>
  • Le parcours du combattant des personnes handicapées : Malgré ce qu’on peut croire, le Québec est loin d’être un modèle en matière d’accès aux bâtiments pour les handicapés. Année après année, de nouveaux commerces ouvrent leurs portes en toute légalité même s’ils sont complètement inaccessibles à une partie importante de la population. Lire l’article >>
  • Moek, 99 ans, avale les médicaments devant la conduire vers la mort: son fils filme ses derniers instants pour prouver qu'elle était consciente : Ça fait 15 ans que l’euthanasie a été dépénalisée en Belgique. Les Pays-Bas ont également fait le pas en 2002. Là-bas, un procès déchire le monde judiciaire: celui d'Albert Heringa, un homme ayant euthanasié sa mère alors qu'elle n'était pas malade. Elle estimait simplement avoir suffisamment vécu. Une histoire qui a encouragé une partie du politique à élargir la loi actuelle. Lire l’article >>
  • Merci de me laisser être en désaccord : Patrick Lagacé a proposé une plus grande ouverture de la loi sur l’aide médicale à mourir dans La Presse. Mais dans l’article « Merci de me laisser partir », on ne retrouve pas un exposé théorique, des arguments rationnels ni une suite de raisonnements appuyés par des études et des chiffres. Lire l’article >>
  • Mourir à la maison, un souhait réalisable? L'objectif fixé par le ministre de la Santé Gaétan Barrette de permettre à deux fois plus de malades de mourir à la maison, plutôt qu'à l'hôpital, est réalisable, selon le directeur général de la Société de soins palliatifs du Grand Montréal, Bérard Riverin. Lire l’article >>
  • "Show me the money". Market forces and the law of unintended consequences: That 'inheritance impatience' is noted as a significant factor in abuse of elderly Australians is a hardly surprising. The wealthiest generation that has ever lived and likely will every have lived - The Baby Boomers - are beginning to pass from this world; not quickly enough, it seems, for relatives and carers seeking access to inheritance. Read more >>
  • 5 Mistaken Reasons Why People Want Assisted Suicide: A list of reasons why people may want assisted suicide and answers to them. Read more >>
  • Assisted dying laws: Call for dementia sufferers to be included: As the Andrews government prepares to introduce laws giving terminally ill people the right to a physician-assisted death in Victoria, attention has turned to the vexed question of who should qualify – and whether people with dementia and Alzheimer's disease ought to be included. Read more >>
  • Assisted Suicide in Select Cases? by Stephanie Gray: If someone is at the end of his life and his last dying wish is to have assistance with suicide rather than continue “waiting” for life to naturally end, shouldn’t we give it to him? There are, however, a number of issues that emerge in response to this very question. Read more >>
  • Why is Parliament Not Serious About Preventing Suicide? Right to life asks how can members of parliament seriously support the government’s suicide prevention strategy and at the same time support the end of life choice bill which if passed will have the government paying doctors to kill their patients or assist in their suicide? Read more >>
  • Dying patients study reveals ‘brain surge’ in final moments of life: A study, published this month in the Journal of Pain and Symptom management, found almost three quarters of the patients surveyed (73%) had a spike in brain activity at the time of death. Read more >>
  • Euthanasia Abandons Despairing People to Their Worst Fears: UK actress Claire King has announced she is seriously pondering euthanasia due to fears of being a “burden” when she can no longer care of herself. We can all empathize with those fears. But note: King’s desire to die has to do with existential anguish, not unbearable pain, which is euthanasia’s selling point. Read more >>
  • Euthanasia bill crushed in Tasmania: The Tasmanian Parliament recently debated the latest assisted suicide and euthanasia bill to come before an Australian Parliament. The final vote saw the ‘Voluntary Assisted Dying Bill 2016', defeated by a vote of two to one. Read more >>
  • Elder abuse is a clear and present danger in the euthanasia debate: June 15 is World Elder Abuse Awareness Day. Timed to coincide with this international day, the Australian Law Reform Commission has released its final report into a long-running inquiry on Elder Abuse and the Law. Read more >>
  • If you have the ‘why’ of living, you can find the ‘how’: A book review of Max Chochinov’s Dignity Therapy; a book explaining how palliative care workers can best maintain the dignity of their patients. Read more >>
  • Judge: Nurse who killed 8, broke her trust by terminating life. What about euthanasia? Considering the fact that Wettlaufer, the nurse who confessed to killing 8 people in Ontario, was not caught until she told a counselor what she had done, Canada’s self-reporting system raises a number of concerns. Read more >>
  • Michelle Carter: The unacceptable face of assisted suicide: The bizarre and disturbing case of Michelle Carter, rumbling on for over two years, hit the headlines again recently as she was found guilty of involuntary manslaughter for her involvement in the suicide of her 18-year-old boyfriend, Conrad Roy. The Carter case raises this question: is it legal to assist a suicide? Read more >>
  • Narelle Henson: Step off sidelines in euthanasia debate: Euthanasia is a contentious issue and if there is one thing we can’t afford to do, it is to sit on the sidelines. Read more >>
  • Offered Assisted Suicide in Place of Treatment: The economic gravitational force for assisted suicide is obvious. It costs a few thousand dollars for an assisted suicide, but perhaps hundreds of thousands to provide patients treatment and interventions so they don’t want it. Thus, it is no surprise that some stories go underreported. Read more >>
  • The Progressive Case Against Assisted Suicide: We all must take a skeptical look and acknowledge the role that money and power play in end-of- life decisions, and how assisted suicide is being used by some health care companies and decision-makers to increase their bottom line by denying treatment. Read more >>
  • Toronto doctor who compared assisted dying to Holocaust won't chair advance request review:  A Toronto doctor who once likened assisted dying to the Holocaust is no longer in charge of a federally mandated process to determine whether Canadians should be able to make advance requests for medical help to end their lives. Read more >>
  • With assisted suicide, context is everything: Each dying patient has their own context and belief frame for their “suffering.” Each case has its own mix of causes, and things that make it worse or better. When we fully understand what’s going on, it is rare that suffering can’t be greatly palliated. It then follows that the perceived need to end life to alleviate suffering is a very rare occurrence. Read more >>
  • Witness says teenager who killed himself after girlfriend’s texts researched suicide: Prosecutors say Massachusetts teenager Conrad Roy was coaxed by text messages from his girlfriend into killing himself had researched suicide online, a defence witness testified on Friday. Read more >>

 

Vidéos à regarder (français et anglais)

  • The Euthanasia Deception: A trailer for the new documentary exploring assisted suicide and euthanasia in Belgium. Watch video >>
  • Physician Assisted Suicide - The Real Effects: Insurance companies are denying treatment & access to patients who want it. Dr. Callister’s first-hand experience with his patients is disturbing. Watch video >>

 

Faire un don... c'est agir! 

Notre organisme n'existerait pas sans le soutien financier des personnes qui partagent notre vision de la solidarité humaine et notre mission de promouvoir des bons soins palliatifs pour tous. Grâce à votre contribution, nous pouvons agir en votre nom sur le terrain (conférences, information), dans les médias (entrevues, articles, communiqués de presse), et sur les réseaux sociaux (blogues, site Internet, Facebook, Twitter).

Ainsi, en contribuant, vous participez directement à défendre les générations futures, et en particulier les personnes vulnérables, menacées par l’euthanasie et le suicide assisté au Canada.

Merci d'avance pour votre soutien actif !

 

0