4e rapport annuel de la Commission sur les soins de fin de vie

2 octobre 2019 – La ministre de la Santé Danielle McCann a déposé à l’Assemblée nationale le 4e rapport annuel de la Commission sur les soins de fin de vie.

Le rapport traite encore une fois seulement de l’aide médicale à mourir (AMM) et la sédation palliative continue (SPC), sans aborder l’accès aux soins palliatifs.

Le président de la Commission, le Dr Michel A. Bureau, affirme que la Commission est “consciente que [le] contexte culturel, politique, juridique et sociétal est annonciateur d’une évolution”, évolution qui devrait se traduire par un “élargissement éventuel des dispositions actuelles de la Loi.” Cette position fait preuve d’un manque d’écoute envers de nombreux intervenants et groupes de défense des personnes vulnérables.

Quelques faits en bref:

  • 1 331 euthanasies déclarées entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019, sur 1937 demandes.
  • Augmentation de 32% du nombre d’euthanasies par rapport à l’année précédente et 113% par rapport à 2016-2017.
  • 1,9% du total des décès survenus au Québec.
  • 13 cas relevés de non-respect des critères, dont 3 où le patient n’était pas atteint d’une maladie grave et incurable (fracture de la hanche dans les 3 cas).
  • 86 cas où le manque d’informations ne permettait pas à la commission de conclure sur la conformité de l’euthanasie administrée.
  • 83% des médecins ayant participé à une euthanasie étaient omnipraticiens et 17% spécialistes.
  • La majorité des AMM ont été administrées en centre hospitalier (66%), alors que 20% l’ont été à domicile, 9% en CHSLD et 3% en maison de soins palliatifs.
  • 1243 personnes ont reçu une sédation palliative continue au cours de la période.
4e rapport annuel de la Commission sur les soins de fin de vie, octobre 2019. 
0
  Related Posts