Q u i - v i v e   

  L'infolettre de Vivre dans la Dignité
  Vol. 23, octobre 2017

Le mot du directeur

Après le sondage de l'Université de Sherbrooke publié le mois dernier, dans lequel 91% des proches aidants se disaient d'accord pour étendre l'euthanasie aux personnes inaptes en phase terminale, le mois d'octobre s'est conclu sur deux autres révélations toutes aussi préoccupantes.

D'une part, la Société canadienne de pédiatrie publiait les résultats de deux sondages internes concernant l'euthanasie des enfants. Une des conclusions montre que « de plus en plus de parents de nourrissons et d’enfants ayant toujours été inaptes à consentir, y compris ceux qui sont trop jeunes pour prendre une décision raisonnée, et de jeunes parlent de questions liées à l’[euthanasie] aux professionnels de la santé canadiens ».

Toujours d'après les résultats de ce sondage, il semblerait que « les parents soulèvent davantage ces questions avec les pédiatres que les mineurs [eux-mêmes] ».

Il est important de rappeler qu'au départ, la question de l'euthanasie a été vendue comme un choix personnel revendiqué au nom de l'auto-détermination. Pourtant, nous assistons déjà une mutation de ce principe qui est en train de devenir le choix d'une personne pour une autre personne, de surcroît inapte à y consentir.

Cette dérive en devenir, en plus d'ébranler un des critères fondamentaux de la loi qui veut que la demande d'euthanasie provienne de la personne elle-même, démontre clairement que la mort est en train de faire son chemin dans la mentalité sociale comme une solution acceptable devant la souffrance. Il y a vraiment de quoi frémir quand on lit dans un article que 45 pédiatres auraient déjà reçu « des demandes explicites provenant de parents (...) [dont] plus de la moitié concernaient un enfant âgé de moins d’un an ».

Au Québec, le gouvernement a pour sa part rendu public le deuxième rapport de la Commission sur les soins de fin de vie (CSFV), qui fait état de 31 nouveaux cas d'abus de la Loi. Vivre dans la Dignité s'est empressé d'émettre un communiqué de presse pour sonner l'alarme et déplorer l’attitude laxiste du gouvernement du Québec qui, d’une année à l’autre, perd de plus en plus le contrôle de la situation.

En effet, d'un côté, les statistiques augmentent à une vitesse vertigineuse (638 euthanasies sur un total de 992 demandes durant la dernière année) et les abus de la Loi se multiplient sans aucune conséquence pour les médecins fautifs. Au contraire, le Collège des médecins banalise ces transgressions de la Loi en les traitant comme de simples erreurs administratives.

D'un autre côté, la Commission, chargée de surveiller l'application de la Loi, est débordée et n’arrive pas à traiter tous les formulaires d’euthanasie qui lui sont acheminés. De plus, son rapport mentionne qu'environ 38% des formulaires lui parviennent en retard (parfois des semaines, voire des mois après une euthanasie alors que le délai prévu par la loi est de 10 jours). Aussi, les dossiers qu'elle traite restent parfois incomplets et il arrive même que des médecins refusent d'envoyer le complément d'information demandé par la Commission.

Finalement, la Commission indique que « la variabilité des renseignements rapportés en ce qui a trait au nombre de personnes en fin de vie ayant reçu des soins palliatifs ne permet pas de traiter ces données pour le moment » (Rapport CSFV, 3.2.1). Pour ainsi dire, la Loi qui nous avait été présentée comme étant d'abord et avant tout une loi d'accès aux soins palliatifs s'avère plutôt, comme nous le redoutions, une loi centrée sur l'euthanasie.

Ainsi donc, à la lumière des faits qui nous sont rapportés, nous sommes en droit de nous poser une question essentielle: à quoi bon avoir une loi, des critères et une commission de surveillance si le respect de ces conditions semble facultatif?

Rassurez-vous, pendant que les yeux de nos décideurs publics sont obnubilés par la promotion de la mort comme solution à la souffrance, Vivre dans la Dignité continuera de faire entendre la voix des personnes qui veulent bâtir une société d'entraide plutôt que de faciliter la mort aux personnes qui ont besoin d'aide. Nous comptons sur votre soutien et nous vous encourageons à participer aux débats en appelant les lignes ouvertes, en écrivant aux journalistes, en contactant votre député et en écrivant vos commentaires sous les articles qui défendent notre vision.

Je vous remercie d'avance pour votre soutien.

Solidairement,

_____________________________

Aubert MARTIN, directeur-général, Vivre dans la Dignité

 


Actualités au Québec

  • 29 septembre 2017 : Selon un sondage mené par l'Université de Sherbrooke, 91% des proches aidants seraient d'accord pour étendre l'euthanasie aux personnes inaptes en phase terminale. (>>)
  • 9 octobre 2017 : Des militants se plaignent d'un problème croissant de manque de services en santé mentale en raison des compressions dans le système de santé québécois (>>)
  • 12 octobre 2017 : Le ministre de la Santé et la ministre responsable des Aînés resteront en place suite au remaniement ministériel. Le Conseil pour la Protection des Malades s'inquiète et réclame une loi sur les soins de longue durée (>>)
  • 24 octobre 2017 : Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, fait l'objet de critiques alors qu'un nombre croissant de médecins québécois quittent le système public (>>)
  • 26 octobre 2017 : Le gouvernement du Québec rend public le deucième rapport d'activités de la Commission sur les soins de fin de vie devant l’Assemblée nationale. Selon le rapport, il y aurait eu 31 cas où les critères de la Loi n'ont pas été respectés (>>) (>>) (>>)

 

Actualités au Canada

  • 5 octobre 2017 : Une femme dépose une poursuite contre l'Office régional de la santé de Winnipeg, alléguant que l'équipe médicale a débranché son époux sans consentement (>>) (>>)
  • 6 octobre 2017 : Selon un bilan publié par le ministère fédéral de la Santé, le nombre de patients qui se sont prévalus de l'aide médicale à mourir au Canada a bondi de près de 50 % au cours des derniers mois (>>)
  • 9 octobre 2017 : Un « deuxième rapport intérimaire sur l'aide médicale à mourir » est publié par le ministère canadien de la Santé (>>) (>>)
  • 12 octobre 2017 : Avec un nombre croissant de cas d'euthanasie au Canada, la publication récente d'une étude montrant les avantages économiques de l'euthanasie et du suicide assisté au Canada soulève des préoccupations (>>) (>>)
  • 17 octobre 2017 : Une affaire judiciaire en Colombie-Britannique cherche déjà à élargir la loi canadienne sur l'euthanasie (>>) (>>)
  • 20 octobre 2017 : Le nombre de cas de suicide médicalement assisté a augmenté au Manitoba (>>)
  • 26 octobre 2017 : Selon la Société canadienne de pédiatrie, les parents demandent de plus en plus l'option de l'aide médicale à mourir pour leurs enfants (>>) (>>) (>>)

 

Vivre dans la dignité dans les médias (français et anglais)

  • Quebec moves toward euthanasia for dementia: Article from Aubert Martin on Quebec’s steps towards legalizing euthanasia for those who are unable to provide consent. Read more >>

 

Collectif des médecins contre l'euthanasie

  • Un choix clair : La guérison est un miracle de la nature, tout comme la germination d’une graine. Mais ces miracles ne s’accomplissent que dans un environnement propice. Les patients humains ne sont pas comme les autres organismes vivants. Leur vie a besoin de plus qu’un support physique. Il leur faut aussi une volonté de vivre. Or, cette volonté est aussi une flamme fragile qu’il faut protéger. Lire plus >>

 

Dossiers (français et anglais)

  • Des « thanadoulas » pour vous escorter vers la mort : Pas facile de se préparer à affronter le dernier sommeil, dans une société où la mort est toujours taboue. Des « thanadoulas » proposent d'accompagner des mourants et leurs familles vers le trépas, en leur donnant du soutien psychologique et en les guidant dans l'organisation de funérailles à la maison et de rituels plus personnalisés. Lire l’article >>
  • Des doulas pour accompagner vers la mort : Des volontaires ont reçu à Edmonton une formation pour les aider à accompagner des malades en fin de vie avec la même attention que celle que les doulas consacrent habituellement à la naissance. Lire l’article >>
  • Un programme pour former des « accompagnants à la mort » Un collège postsecondaire de la Colombie-Britannique lance le premier programme de la province destiné à former des « accompagnants à la mort ». Lire l’article >>
  • Aide médicale à mourir et dons d'organes, des questions éthiques : Ceux qui ont recours à l'aide médicale à mourir peuvent prévoir que leurs organes seront prélevés à leur mort. La pratique soulève toutefois de nouveaux questionnements éthiques. Témoignage et réflexion. Lire l’article >>
  • Opening Door to Assisted Suicide Organ Donors: As early as 1993 we were warned that assisted suicide would lead conjoining organ donation with euthanasia “as a plumb to society.” That is happening now in Netherlands and Belgium–including of people with mental illnesses, no less. Read more >>

 

L'euthanasie et le suicide assisté dans le monde (français et anglais)

  • AUSTRALIE : Les enfants autorisés à rédiger des directives anticipées opposables aux médecins : En Australie, l’état de Victoria a autorisé les enfants « de tout âge » à écrire des directives anticipées opposables aux médecins. Lire l’article >>
  • BELGIQUE : Il tue sa femme "par compassion", sera-t-il condamné ? A Liège en Belgique, un homme âgé de 73 ans est poursuivi « pour avoir commis le meurtre par empoisonnement de son épouse ». Mais selon lui, « il n’a fait qu’accéder à la demande d’euthanasie de sa femme qui souffrait d’une polyarthrose diffuse ». Lire l’article >>
  • BELGIQUE : Euthanasie : le Vatican offre une "chance ultime" à l'organisation des frères de la charité de Belgique : Frère René Stockman, Supérieur général des Frères de la Charité a rencontré le 29 septembre les autorités compétentes du Vatican « sur la situation actuelle du dossier concernant l’application oui ou non de l’euthanasie dans les établissements des Frères de la Charité en Belgique ». Lire l’article >>
  • BELGIQUE : Il tue sa femme, le tribunal le condamne à 5 ans de prison avec sursis : En Belgique, l’homme poursuivi « pour avoir commis l’homicide par empoisonnement de son épouse » a été condamné le 20 octobre à 5 ans de prison. Lire l’article >> Mais, le tribunal a assorti un sursis total a cette peine. Jacques n’ira donc pas en prison. Lire l’article >>
  • ÉTATS-UNIS : Vingt-cinq millions de personnes par an meurent dans des souffrances évitables : Selon une étude de l'Université de Miami, quelque 25 millions de personnes, dont 2,5 millions d'enfants, meurent chaque année dans des souffrances qui auraient pu être allégées grâce à la morphine. Lire l’article >>
  • PAYS BAS : Euthanasie : Enquête criminelle aux Pays Bas contre un médecin : Pour la première fois depuis la légalisation de l'euthanasie aux Pays-Bas, un médecin, qui avait procédé à une injection létale contre la volonté d’une patiente, pourrait être poursuivi. Lire l’article >>
  • AUSTRALIA: 101 Victorian oncologists (cancer specialists) oppose assisted suicide bill: A letter from 101 Victorian oncologists illustrates the strong opposition to Australian proposals for assisted suicide and euthanasia. Read more >>
  • AUSTRALIA: Nitschke wants euthanasia access for over-70s: Long-time Australian euthanasia advocate continues to fight for legal access to euthanasia. Read more >>
  • UNITED STATES: The Health 202: Legalizing assisted suicide has stalled at every level: Of 27 states where measures to legalise assisted suicide were introduced this past year, none have passed into law. They were either stopped in committee or failed to be passed by both legislative chambers. Read more >>

Actions pour le mois de novembre

  • SOUTENEZ NOS EFFORTS pour que nous puissions continuer à parler en votre nom:

          

  • Aimer, partager et réagir aux articles publiés par Vivre dans la Dignité: ajoutez votre voix aux débats sucités par les articles publiés par Vivre dans la Dignité en aimant ("Like") en partageant (Facebook, Twitter) et en participant aux discussions sous les articles.
  • Appuyons le Project Value en aimant leur page Facebook (>>). Cette initiative propose des vidéos réalisées par les personnes en situation de handicap pour contester l'idée populaire de ce que signifie avoir une incapacité. Chaque vidéo commence par une description du diagnostic et du pronostic de la personne, ainsi qu'une description de ses limites fonctionnelles. Ensuite, la personne parle de la qualité et de la valeur de sa vie au-delà de son état de santé. À partager!
  • Soutenons la Coalition for HealthCARE and Conscience en inscrivant votre nom et votre courriel dans les cases prévues à l’adresse suivante : http://www.canadiansforconscience.ca/

 

Revue de presse (français et anglais)

  • Euthanasie : Les supérieurs des communautés catholiques Belges se défendent : Alors que le Vatican a donné « une chance ultime » à l’Organisation des frères de la Charité « pour se conformer à la doctrine catholique » dans le domaine de la fin de vie, les supérieurs des communautés religieuses de Belgique ont réagi par voie de communiqué. Ils déplorent être la cible « de récriminations et de menaces, d’informations fallacieuses et trompeuses, de sanctions et d’exclusion » qui les « affectent terriblement ». Lire l’article >>
  • Inserm : Le coeur "trahit" un état de conscience : Une étude menée par l’INSERM auprès de 127 patients âgés de 17 à 80 ans, publiée dans Annals of neurology, a mis en évidence que « la modification des battements cardiaques en réponse à une stimulation sonore est un bon indicateur de l’état de conscience ». Lire l’article >>
  • Pour une société qui "porte le souci des plus faibles" plutôt que le "choix individuel" : Alors qu’Anne Bert, une romancière atteinte de la maladie de Charcot, est décédée en Belgique ce 2 octobre dernier, la Société française d'accompagnement et de soins palliatifs (SFAP) réagit, dans un communiqué de presse, à la médiatisation de sa mort. Elle réclame « un traitement plus équilibré de ces sujets complexes et délicats pour permettre une meilleure compréhension par tous nos concitoyens des enjeux de la fin de vie ». Lire l’article >>
  • Qui pense que nos malades sont indignes ? La question peut paraître absurde mais elle mérite d’être posée, suite aux propos de Jean-Luc Romero, grand défenseur de l’euthanasie. Ce dernier affirme que le ministre de la Santé Agnès Buzyn lui a dit que la question de la fin de vie serait abordée dans la prochaine loi sur la bioéthique. Petite décryptage : nous avons obtenu de laisser mourir de faim et de soif un patient (loi Leonetti actuelle), il est temps de voter la possibilité de le tuer par injection létale. Lire l’article >>
  • Before we allow euthanasia, look who the Dutch have killed: A number of troubling cases coming out of the Netherlands give regions where euthanasia is not yet legal, reason to pause. Read more >>
  • Will assisted suicide always provide a quick and gentle death? The gold standard for human experimentation is a randomly-assigned double-blind placebo-controlled study. Unfortunately, organising such a study to assess the effectiveness of the lethal medications used for executions in the United States and for physician-assisted suicide (PAS) has significant ethical issues. We need to rely upon historical data. Read more >>
  • Complexity, uncertainty and potentiality in the euthanasia debate: A journalist once asked me what I thought would be the major issues for ethics in the future. I responded, spontaneously, with three words: “complexity; uncertainty; potentiality”. My statement surprised me, as I had no idea where it came from or even what it might mean in relation to ethical analysis. Since then, I’ve pondered the latter. Read more >>
  • 7 Years Ago, Doctors Gave Mom Days to Live. Assisted Suicide Would Have Made That True: Assisted suicide laws are universally flawed because they fail to account for the fact that terminal illness diagnoses are sometimes a mistake. Read more >>
  • Dr. Robert’s regrets: Towards death à la carte? An open letter from Yves Robert, secretary of the Collège des médecins du Québec urging us to reflect carefully on what exactly has been just made legal in Quebec before rushing to expand accessibility. Read more >>
  • Language as a battlefield: How we got from euthanasia to voluntary assisted dying: Right to die, euthanasia, dying with dignity, assisted suicide: the language around this debate is enormously loaded, and shapes the way we feel about it. Read more >>

 

Vidéos à regarder (français et anglais)

  • The Euthanasia Deception: A trailer for the new documentary exploring assisted suicide and euthanasia in Belgium. Watch video >>
  • Fatal Flaws Film Clip: “They wanted me to do an assisted suicide death on her.” During an emergency hospital stay, 25-year-old Candice Lewis says doctors tried to pressure her into an assisted death. One year later, Candice - who lives with Cerebral Palsy - is back doing what she loves most, painting and spending time with her family. Read more >> Watch video >>

 

Faire un don... c'est agir! 

Notre organisme n'existerait pas sans le soutien financier des personnes qui partagent notre vision de la solidarité humaine et notre mission de promouvoir des bons soins palliatifs pour tous. Grâce à votre contribution, nous pouvons agir en votre nom sur le terrain (conférences, information), dans les médias (entrevues, articles, communiqués de presse), et sur les réseaux sociaux (blogues, site Internet, Facebook, Twitter).

Ainsi, en contribuant, vous participez directement à défendre les générations futures, et en particulier les personnes vulnérables, menacées par l’euthanasie et le suicide assisté au Canada.

Merci d'avance pour votre soutien actif !