17 juin 2019  OTTAWA INVESTIT 50 MILLIONS POUR LA PRÉVENTION DE LA DÉMENCE

Le gouvernement canadien dévoile une stratégie nationale sur la démence, axée sur la prévention, le soutien aux proches aidants et la recherche de traitements. Selon les statistiques fédérales, une forme de démence a été diagnostiquée chez plus de 419 000 personnes âgées au Canada. Elles dépendent en moyenne de 26 heures par semaine d’aide de parents et d’amis.


17 juin 2019   UNE PREMIÈRE MAISON DE SOINS PALLIATIFS POUR LE SUD-EST DU NOUVEAU-BRUNSWICK

La région de Moncton devrait accueillir d’ici la fin de l’année prochaine un hospice de 10 lits qui accueillera des personnes en fin de vie de tout le sud-est du Nouveau-Brunswick. L’organisme Hospice Sud-Est Nouveau-Brunswick (Hospice SENB) a lancé lundi matin une campagne de financement pour la construction de ce centre.


12 juin 2019   UN RAPPORT D’EXPERTS RECOMMANDE UN RÉGIME NATIONAL D’ASSURANCE MÉDICAMENTS

Le rapport suggère que le régime national soit financé au niveau fédéral mais qu’il soit administré par les provinces et les territoires.

Son auteur, l’ex-ministre provincial ontarien Eric Hoskins, estime à 15 milliards les coûts supplémentaires associés à pareil régime. Toutefois, un régime national, selon lui, ferait économiser 5 milliards par année aux contribuables canadiens.


15 mai 2019   COUR D’APPEL D’ONTARIO: LES MÉDECINS OBJECTEURS DE CONSCIENCE DEVRONT REDIRIGER LEUR PATIENT

Dans une décision unanime rendue publique mercredi, un comité de trois juges de la Cour d’appel a rejeté la requête visant à infirmer une décision de première instance. Le plus haut tribunal de l’Ontario a statué que les médecins qui auraient des problèmes de conscience avec certains actes professionnels devaient alors diriger eux-mêmes leurs patients vers un collègue plus volontaire.

Lire aussi Médecine: les objecteurs de conscience songent à la Cour Suprême du Canada après leur défaite


10 mai 2019   LA MINISTRE FÉDÉRALE DE LA SANTÉ ANNONCE DU FINANCEMENT POUR LE RENFORCEMENT DES SOINS PALLIATIFS

L’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, a annoncé un financement de plus de 4,5 millions de dollars pour trois projets de soins palliatifs. Ces investissements, qui proviennent du Programme de contributions pour les politiques en matière de soins de santé, renforceront les soins palliatifs au Canada en améliorant l’accès aux soins à domicile et aux soins communautaires pour les Canadiens qui ont des maladies graves et potentiellement mortelles.


7 mai 2019   MORT DE JEAN VANIER, FONDATEUR DE L’ARCHE

Grand sympathisant de Vivre dans la Dignité, Jean Vanier « s’est éteint tranquillement, entouré de quelques proches » à l’âge de 90 ans, à Paris.


26 avril 2019   ERREUR DE DIAGNOSTIC:  IL ÉCHAPPE DE JUSTESSE À L’EUTHANASIE

Phil Robinson, un homme de 91 ans, apprend qu’il a le cancer, puis découvre qu’il s’agit d’une erreur.  Il demande alors de parler à l’équipe de l’hôpital qui s’occupe des euthanasies. Comme il fallait un diagnostic définitif de cancer pour pouvoir bénéficier de l’aide médicale à mourir, M. Robinson a opté pour une dernière radiographie.

« Mon médecin est revenu et il a dit qu’il y avait un petit problème. On avait fait une erreur et je n’avais pas de cancer », se souvient-il.


25 avril 2019   PUBLICATION DU QUATRIÈME RAPPORT INTÉRIMAIRE SUR L’EUTHANASIE ET LE SUICIDE ASSISTÉ AU CANADA

Selon les données connues, il y a eu au moins 2 614 décès attribuables à l’euthanasie au Canada entre le 1er janvier et le 31 octobre 2018. Les décès attribuables à l’euthanasie ont représenté environ 1.12 % de tous les décès au Canada pendant cette période. Parmi ces décès, le cancer était le problème médical sous-jacent le plus fréquemment cité, présent dans environ 64 % de tous les cas de décès attribuables à l’euthanasie. 

Lire le rapport


13 avril 2019   DON D’ORGANES: LA NOUVELLE-ÉCOSSE ADOPTE LE CONSENTEMENT PRÉSUMÉ

L’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse a adopté vendredi à l’unanimité une loi qui suppose le consentement au don d’organes, une première législation de ce genre en Amérique du Nord. Quand la loi entrera en vigueur dans 12 à 18 mois, tous les adultes de la Nouvelle-Écosse seront considérés comme des donneurs d’organes potentiels, à moins qu’ils ne mentionnent leur refus.


12 avril 2019   LA RAPPORTEUSE SUR LES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES DE L’ONU PRÉOCCUPÉE PAR LA LÉGALISATION DE L’EUTHANASIE AU CANADA

Mme Devandas Aguilar de l’ONU est venu rencontrer le gouvernement canadien du 2 au 12 avril dernier. Dans son rapport d’observation, la rapporteuse note:

« Je suis extrêmement préoccupée par la mise en œuvre de la législation sur l’aide médicale à mourir dans une perspective de handicap. On m’a informée qu’il n’y a pas de protocole en place pour démontrer que les personnes handicapées ont reçu des solutions de rechange viables lorsqu’elles sont admissibles à l’aide médicale à mourir.

J’ai également reçu des plaintes inquiétantes concernant des personnes handicapées dans des institutions qui subissent des pressions pour obtenir de l’aide médicale à mourir, et des praticiens qui ne signalent pas officiellement les cas impliquant des personnes handicapées. J’exhorte le gouvernement fédéral à enquêter sur ces plaintes et à mettre en place des mesures de protection adéquates pour veiller à ce que les personnes handicapées ne demandent pas d’aide médicale à mourir simplement parce qu’il n’existe pas de solutions de rechange communautaires et de soins palliatifs. » 


3 avril 2019   CRÉATION DU GROUPE DE TRAVAIL CANADIEN SUR LA DOULEUR

L’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, a annoncé la création du Groupe de travail canadien sur la douleur. Celui-ci aidera le gouvernement du Canada à faire tomber les barrières qui pourraient empêcher ceux qui souffrent de douleur chronique d’obtenir les services de santé dont ils ont besoin.


25 mars 2019   LE CONSENTEMENT À LA RÉANIMATION AU CENTRE D’UN PROCÈS CIVIL À TORONTO

À Toronto, la fille d’un patient de l’Hôpital Sunnybrook reproche à deux médecins de ne pas être intervenus lorsqu’il a succombé à un arrêt cardiaque, il y a dix ans.  Les deux médecins, maintiennent qu’ils n’auraient fait que prolonger les souffrances du patient s’ils étaient intervenus. la fille de Douglas DeGuerre, Joy Wawrzyniak, allègue que les médecins n’ont pas suivi les souhaits de la famille et du patient de poursuivre les traitements, et qu’ils ont donc été négligents.


9 mars 2019   UNE ÉQUIPE DE SOINS PALLIATIFS AIDE LES ITINÉRANTS

Le Palliative Education and Care for the Homeless (PEACH) à Toronto (Éducation palliative et prise en charge des itinérants) prend soin des itinérants, leur administrant les soins palliatifs dont ils ont besoin.


8 mars 2019 : ALBERTA   AUGMENTATION DU NOMBRE D’EUTHANASIES DE 50% EN 2018

Selon un rapport des Services de santé d’Alberta, il y aurait eu 69 euthanasies en 2016, 205 en 2017 et 307 en 2018, une augmentation de 50%. 


20 février 2019   EUTHANASIE: LE PROCUREUR GÉNÉRAL DU CANADA DÉFEND LA LOI FÉDÉRALE

Le procureur général du Canada a amorcé sa défense de la Loi fédérale sur l’aide médicale à mourir en rappelant les raisons qui ont amené le gouvernement à instaurer le critère de « mort naturelle raisonnablement prévisible » pour avoir droit à cette procédure.


6 février 2019   NOUVEAU PROGRAMME DE SOUTIEN POUR AIDER LES GENS À VIVRE BIEN EN PÉRIODE DE FIN DE VIE CRÉÉ À OTTAWA

Le programme HELP est une initiative communautaire de travail sur le terrain ayant pour but de supporter les personnes âgées, fragiles, atteintes d’une maladie chronique et/ou limitante pour leur permettre de vivre chez eux ou dans la communauté aussi longtemps que possible. Conceptualisé dans l’optique de créer une culture de fin de vie visant la collaboration, ce programme se concentrera sur les points suivants: le renforcement familiale, les capacités communautaires et organisationnelles tout en améliorant et en renforçant les liens entre les services de santé, les programmes communautaires, de voisinage et d communauté élargie. 

En savoir plus


21 janvier 2019   MÉDECINE: LES OBJECTEURS DE CONSCIENCE DEMANDENT À CE QUE LEURS DROITS SOIENT RESPECTÉS

Des associations chrétiennes de médecins affirment qu’il existe d’autres options que l’orientation d’un patient pour permettre à leurs objecteurs de conscience de se soustraire à deux directives de l’Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario qui sont contraires à leurs convictions morales ou religieuses. Ces associations en appellent devant le plus haut tribunal de la province d’une décision d’un tribunal inférieur qui a conclu en 2017 qu’il est justifié de brimer la charte des droits et libertés pour offrir un accès équitable à des services de santé.


21 janvier 2019   INVESTIR EN SANTÉ MENTALE POUR VIVRE DANS LA DIGNITÉ 

Article de Georgia Vrakas, psychologue et psychoéducatrice, professeure agrégée au Département de psychoéducationde l’UQTR, sur la question de l’euthanasie pour les personnes atteintes d’une déficience aui niveau mental. 


18 janvier 2019   LE MINISTRE N’OUVRIRA PAS DE SITÔT LA LOI SUR L’EUTHANASIE

Lire la rétractation politique du ministre qui mentionne que, finalement, il ne rouvrira pas le dossier de l’euthanasie de sitôt. 


17 janvier 2019   LE MINISTRE DE LA JUSTICE OUVERT À DISCUTER DE LA LOI SUR L’EUTHANASIE

Le nouveau ministre fédéral de la Justice, David Lametti, se dit ouvert à entendre les propositions visant à garantir aux Canadiens gravement malades qu’ils ne seront pas obligés de mettre fin à leurs jours prématurément par crainte de perdre les fonctions cognitives requises pour obtenir l’aide médicale à mourir.


17 janvier 2019   EXCLURE LES PATIENTS PSYCHIATRIQUES DE L’AIDE MÉDICALE À MOURIR

Lettre de Karen Hetherington et de Geneviève Fecteau, respectivement présidente et directrice générale de l’Association canadienne pour la santé mentale – Division de Québec et filiale de Montréal, en réponse au texte « L’aide médicale à mourir réclamée pour certains patients atteints de troubles mentaux ».


16 janvier 2019   UN COUP DE POUCE À OTTAWA POUR GÉRER LA PROPAGATION DE LA DÉMENCE

Le gouvernement fédéral a reçu un rapport d’experts mercredi pour l’aider dans l’élaboration de sa stratégie pancanadienne sur la démence, devenue nécessaire pour préparer les systèmes de santé du pays à cette maladie, qui risque de se propager davantage avec le vieillissement de la population, selon le président du groupe d’experts consultés, le docteur Howard Bergman.


13 décembre 2018   LA COUR SUPRÊME AUTORISE OTTAWA À PLAIDER À NOUVEAU SUR L’EUTHANASIE

La Cour suprême du Canada n’entendra pas l’appel d’une femme gravement malade qui voulait contester la décision de tribunaux de premières instances autorisant Ottawa à plaider à nouveau sur les conclusions de fait du plus haut tribunal du pays dans son arrêt de 2015 qui avait invalidé l’interdiction de « l’aide médicale à mourir ».


12 décembre 2018   RAPPORT DU COMITÉ D’EXPERTS DU CAC SUR L’AIDE MÉDICALE À MOURIR

En décembre 2016, la ministre de la Santé, Jane Philpott, et la ministre de la Justice et procureure générale, Jody Wilson-Raybould, d’alors ont demandé au Conseil académique canadien (CAC) d’effectuer des évaluations indépendantes concernant l’aide médicale à mourir (AMM). Plus particulièrement, elles ont confié au CAC la tâche d’examiner trois domaines particulièrement complexes de l’AMM, conformément aux dispositions de la loi adoptée par le Parlement en 2016 : les demandes de mineurs matures, les demandes anticipées et les demandes lorsqu’un trouble mental est le seul problème médical invoqué. Le 12 décembre 2018 le CAC a publié les trois rapports finaux du comité d’experts, chacun portant sur un type de demande. En savoir plus


4 décembre 2018   LA MINISTRE DE LA SANTÉ DÉPOSE LE CADRE SUR LES SOINS PALLIATIFS AU PARLEMENT

L’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, a déposé aujourd’hui au Parlement le Cadre sur les soins palliatifs au Canada. Le Cadre appuiera l’amélioration de l’accès aux soins palliatifs en offrant aux gouvernements, aux intervenants, aux soignants et aux collectivités un point de référence utile pour cerner des occasions et des orientations communes, pour combler les lacunes et pour échanger des pratiques exemplaires.


15 novembre 2018   UN SERVICE TÉLÉPHONIQUE POUR L’EUTHANASIE EN SASKATCHEWAN

Il est désormais possible d’appeler le 811 pour obtenir des informations sur « l’aide médicale à mourir » en Saskatchewan. Créé le 1er novembre, ce numéro provincial est le bienvenu, selon la directrice provinciale du service d’aide médicale à mourir, Michelle Fisher.


14 novembre 2018   UNE PUBLICITÉ POUR L’EUTHANASIE DIFFUSÉE EN SALLE D’ATTENTE

Au Canada, les patients d’un hôpital du système de santé William Osler ont pu lire cet écran publicitaire : « Au Canada, l’assistance médicale à mourir est un service médical dans lequel les médecins et les infirmières peuvent aider les patients éligibles à réaliser leur souhait de mettre fin à leurs souffrances ». L’annonce propose un numéro de téléphone gratuit pour que les personnes intéressées puissent obtenir davantage d’informations.


5 novembre 2018   UNE PROPOSITION DE LOI POUR PROTÉGER LES OBJECTEURS DE CONSCIENCE

David Anderson, député canadien, a déposé une proposition de loi visant à formaliser les protections juridiques des professionnels de santé objecteurs de conscience face aux demandes d’aide médicale à mourir. Le fait d’intimider ou d’essayer de forcer un professionnel de santé à participer à l’aide médicale à mourir deviendrait une infraction. De plus, il serait interdit de licencier ou de refuser d’employer un professionnel de santé objecteur.


3 novembre 2018   OTTAWA NE PRÉVOIT PAS MODIFIER LA LOI 

Le gouvernement fédéral persiste et signe quant à sa loi sur l’aide médicale à mourir et ne prévoit pas apporter de changement, malgré le cri du coeur lancé par une femme sur son lit de mort, à Halifax.


2 novembre 2018  «AIDE À MOURIR» : QUÉBEC ET OTTAWA S’ENTENDENT POUR UN FORMULAIRE COMMUN 

Répondant à une préoccupation du Collège des médecins, Québec et Ottawa se sont entendus pour faire un formulaire unique à remplir par les médecins qui administrent « l’aide médicale à mourir ». Sans cette entente, les médecins auraient été contraints de remplir deux fois les formulaires, une fois à Québec, comme c’est déjà le cas depuis plusieurs années, et une deuxième fois à Ottawa, en vertu des nouvelles obligations imposées par le fédéral.


31 octobre 2018   CHOISIR L’EUTHANASIE PAR DÉPIT

Les détenus fédéraux ne devraient pas avoir accès à l’aide médicale à mourir lorsqu’ils sont derrière les barreaux, estime l’enquêteur correctionnel du Canada. Selon Ivan Zinger, puisque le consentement libre et éclairé est difficile à assurer en milieu carcéral, cette pratique s’apparente à une forme « d’euthanasie sanctionnée par l’État ».


17 octobre 2018   LES BESOINS D’OBJECTION DES INFIRMIÈRE DOIVENT ÊTRE PRIS EN COMPTE

A l’occasion d’interviews menées en vis-à-vis, huit infirmières de l’Ontario ont révélé que les infirmières qui souhaitent pratiquer l’objection de conscience pour des actes de santé qui le justifient éthiquement ne bénéficient pas de soutien concret et ont besoin de protection dans leurs établissements de soins de santé.


11 octobre 2018   VERS L’EUTHANASIE DES ENFANTS SANS L’ACCORD DES PARENTS À TORONTO?

L’Hôpital pour Enfants de Toronto au Canada, Toronto’s Hospital for Sick Children, a dévoilé récemment ses intentions pour favoriser l’euthanasie des mineurs avec ou sans le consentement des parents. Selon ce plan, les mineurs souhaitant le suicide auront le droit de ne pas en informer leurs parents qui n’en seront informés qu’après le décès.


7 octobre 2018   FINI L’ENQUÊTE OBLIGATOIRE POUR LES EUTHANASIES EN SASKATCHEWAN

Les Services des coroners de la Saskatchewan ne seront plus forcés d’enquêter sur les décès par euthanasie. « L’aide médicale à mourir » est « très bien réglementée par le Collège des médecins et chirurgiens de la Saskatchewan et il n’est pas nécessaire qu’un soit présent lors du décès et fasse subir le stress d’une enquête à la famille », déclare le coroner en chef de la Saskatchewan, Clive Weighill.


6 octobre 2018   LE CANADA SE RETIRE DE L’ASSOCIATION MÉDICALE MONDIALE

L’Association médicale canadienne (AMC) a claqué la porte samedi de l’Association médicale mondiale (AMM) après que le nouveau président, Leonid Eidelman, eut prononcé un discours dont plusieurs passages ont été plagiés. La vraie raison de ce départ semble plutôt l’échec quant au lobbying que l’AMC a fait durant l’Assemblée générale de l’AMM pour faire passer l’euthanasie.


5 octobre 2018   L’EUTHANASIE N’EST PLUS CONSIDÉRÉ COMME UN SUICIDE EN SASKATCHEWAN

Au lieu d’être classées comme des suicides, les morts assistées par un médecin sont enregistrées comme « non classifiées » en Saskatchewan depuis le 14 septembre dernier. 


25 septembre 2018   DU SOUTIEN POUR LES FAMILLES AYANT DES PROCHES GRAVEMENT MALADES

De nos jours, des millions de Canadiens fournissent une aide ou des soins naturels à un membre de la famille gravement malade. C’est pourquoi dans le budget de 2017 le gouvernement du Canada s’est engagé à soutenir les proches aidants en leur offrant des prestations d’assurance‑emploi plus flexibles, inclusives et faciles d’accès.


19 septembre 2018   75 % DES PATIENTS CANADIENS SOUHAITENT MOURIR À DOMICILE

Rapport de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) qui publie plusieurs résultats et statistique sur les soins palliatifs au pays.


19 septembre 2018   LES PATIENTS QUI REÇOIVENT DES SOINS PALLIATIFS VONT MOINS SOUVENT AUX URGENCES 

La plupart des Canadiens qui reçoivent des soins palliatifs n’en bénéficient qu’au cours du dernier mois de leur vie, indique un nouveau rapport de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS). L’étude indique aussi que les patients qui reçoivent ce type de soins plus rapidement sont moins susceptibles de visiter les salles d’urgences des hôpitaux.


17 septembre 2018   DES MÉDECINS DEMANDENT À ASSOCIER EUTHANASIE ET PRÉLÈVEMENT D’ORGANES

Les médecins canadiens demandent que la loi soit modifiée pour permettre l’euthanasie avec don d’organes.Le protocole canadien de don d’organes exige aujourd’hui d’attendre plusieurs minutes après l’arrêt de la circulation sanguine avant de prélever les organes. De longues minutes pendant lesquelles « la qualité des organes diminue ». Alors que, d’après deux médecins de l’Ontario et Robert Truog, bioéthicien à Harvard Medical School,« s’ils étaient retirés lors d’une opération coordonnée sur un patient euthanasié, ils seraient aussi frais que possible ».


12 septembre 2018   D’AUTRES MEURTRIERS EN SÉRIE DANS LE SYSTÈME DE SANTÉ POURRAIENT AVOIR ÉTÉ INSOUPÇONNÉS

L’enquête publique sur la sécurité des résidents des foyers de soins de longue durée de l’Ontario se penche sur les cas des meurtres en série commis dans le système de santé. La professeure Beatrice Crofts Yorker, qui témoigne devant la commission, étudie les cas survenus partout dans le monde, mais estime que ceux qui demeurent insoupçonnés sont probablement encore plus nombreux.


5 septembre 2018   LA SOCIÉTÉ D’ALZHEIMER DU CANADA SE DOTE D’UNE CHARTRE

La Société Alzheimer du Canada a rendu publique, mercredi, la toute première Charte canadienne des droits des personnes atteintes de maladies neurodégénératives, rédigée par et pour des personnes atteintes d’une maladie cognitive.


28 août 2018   DES RESTRICTIONS SUR L’EUTHANASIE SONT CONTESTÉES EN COUR SUPRÊME

L’Association des libertés civiles de la Colombie-Britannique demande au plus haut tribunal du pays de rejeter l’argument d’Ottawa selon lequel les faits analysés par la Cour suprême pour invalider l’interdiction de l’aide médicale à mourir, il y a trois ans, ne s’appliquent pas à la nouvelle loi fédérale adoptée depuis ce temps. L’association déplore que le régime retenu par le gouvernement libéral fédéral ne s’adresse qu’aux personnes dont «la mort naturelle est devenue raisonnablement prévisible».


9 août 2018   LE RÈGLEMENT SUR LA SURVEILLANCE DE «L’AIDE MÉDICALE À MOURIR» ENTRE EN VIGUEUR

Le gouvernement du Canada a publié aujourd’hui dans la Partie II de la Gazette du Canada la version définitive d’un règlement qui crée un système fédéral de surveillance pancanadienne de l’aide médicale à mourir. Le règlement énonce des exigences en matière de rapports s’appliquant aux médecins et aux infirmières praticiennes qui reçoivent des demandes écrites d’aide médicale à mourir ainsi qu’aux pharmaciens qui délivrent des médicaments à cette fin. Les renseignements personnels recueillis seront protégés par la Loi sur la protection des renseignements personnels. Le Règlement entrera en vigueur le 1er novembre 2018. En savoir plus


21 juin 2018   TROISIÈME RAPPORT INTÉRIMAIRE SUR «L’AIDE MÉDICALE À MOURIR» DU GOUVERNEMENT DU CANADA

Du 1er juillet au 31 décembre 2017, il y a eu 1 525 décès assistés médicalement au Canada, ce qui représente une hausse de 29,3 % par rapport à la période de six mois visée par le rapport précédent. Les décès attribuables à « l’aide médicale à mourir » comptaient pour environ 1,07 % des décès survenus au Canada pendant cette période, ce qui concorde avec les données des autres pays s’étant dotés d’un régime « d’aide médicale à mourir ». Le problème médical sous‑jacent le plus souvent cité pour expliquer le recours à l’aide médicale à mourir était le cancer, maladie présente dans environ 65 % des cas. En savoir plus ici et ici


7 mai 2018   SANTÉ CANADA LANCE DES CONSULTATIONS SUR UN CADRE DE SOINS PALLIATIFS

Santé Canada a lancé une consultation publique sur un cadre de soins palliatifs au Canada. Ce cadre contribuera à améliorer l’accès aux soins palliatifs et servira de point de référence dans l’ensemble des administrations qui permettra de cerner les possibilités, de combler les lacunes et de mettre en commun des pratiques prometteuses. 


15 mars 2018   EN PHASE TERMINALE, ON LUI OFFRE LA MORT: IL RÉPOND PAR UNE POURSUITE

Un homme d’Ontario, souffrant d’une maladie neurologique dégénérative, affirme qu’on ne le laisse pas être soigné à la maison et qu’on lui offre à la place l’euthanasie. 


1 février 2018   57 MORTS PAR EUTHANASIE AU NOUVEAU-BRUNSWICK

57 Néo-Brunswickois sont morts par euthanasie.


29 janvier 2018   L’ÎLE DE VANCOUVER A LE TAUX DE SUICIDE ASSISTÉ LE PLUS ÉLEVÉ DU CANADA

La Colombie-Britannique a le taux le plus élevé de suicide assisté au Canada, soit 3,6% du nombre total des décès dans la province. Ce taux est similaire à celui des Pays-Bas, qui ont pourtant légalisé l’euthanasie en 2002.


18 janvier 2018   UN NÉO-ÉCOSSAIS NE PEUT OBTENIR UN SUICIDE ASSISTÉ FAUTE DE PERSONNEL

En Nouvelle-Écosse, un patient ne trouve aucun médecin pour l’euthanasier.


15 janvier 2018   PÉTITION POUR UN “ACCÈS ÉQUITABLE” À L’EUTHANASIE

Dying with Dignity Canada lance une nouvelle pétition demandant au gouvernement de Canada d’assurer un accès équitable à l’euthanasie dans tous les établissements de santé.


11 janvier 2018   DOIT-ON FORCER LES HÔPITAUX RELIGIEUX À FAIRE DES EUTHANASIES?

Le transfert d’un patient de l’Hôpital Saint-Paul à Vancouver relance la question pour savoir s’il faut forcer les hôpitaux religieux à offrir l’euthanasie dans leurs murs.


8 janvier 2018   SCANDALE DANS UNE MAISON DE SOINS DE CONFESSION JUIVE

Une maison de soins de confession juive dépose une plainte contre un médecin qui a infiltré furtivement l’établissement pour euthanasier un de leurs patients. En savoir plus


 

Pour voir toute l’actualité de 2017, cliquez ici.

Pour voir toute l’actualité de 2016, cliquez ici.

Pour voir toute l’actualité de 2015, cliquez ici.

En construction

En construction