Derniers jours de mon époux

Mon époux, père de nos huits enfants, grand-père de nos treize petit-enfants – est décédé après 53 ans de mariage. Atteint depuis 20 ans de dystrophie musculaire oculo-pharyngée et depuis 7 ans de la maladie d'Alzheimer, il est parti paisiblement le 31 août dernier.

La terminaison d'une vie, longue et fructueuse comme la sienne, devait se passer comme il l'a vécue – honnêtement et sereinement. Quatre ans de vie en CHSLD avec ses co-résidents et son personnel bien formé et dévoué, ...

Continuer à lire → Derniers jours de mon époux

0

Heureuse d’être en vie, malgré tout

J'ai déjouée souvent des pronostiques, des constats  que les médecins m'avaient donnés comme "sentence".
Oui oui, sentence! J'étais de celles dont la vie bascule et pas pour le mieux, de celles dont les médecins ne baissent pas les bras devant toi mais, dans leurs yeux tu vois bien la fatalité dont ils se font violence de dire.

  • Épileptique.
  • Diabétique.
  • Broncho-asthmatique.
  • Fait 1 AVC en 2000
  • Fait 2 ischémie cérébrale transitoire.
  • 3 overdoses.
  • 1 arrêt respiratoire éthylique.
  • Dystrophie sympathique réflexe.

Battue en 2006 en pleine rue on me retrouva morte,une policière m'a ramenée à la vie. ...

Continuer à lire → Heureuse d’être en vie, malgré tout

0

La fin de vie de Denise

Comment rendre un témoignage sincère, touchant et rempli d’Amour pour convaincre les « fans de l’euthanasie » dit :« Progressistes! » pour la légalisation de l’euthanasie, comme l’expliquait Jacques Brassard, dans OPINIONS,  du J de M du 30 mai dernier. « Comment être fier (!) de voir le Québec, à l’avant-garde en matière d’homicide, sur demande ».   Il est possible de VIVRE PAISIBLEMENT  DANS LA DIGNITÉ.

Je vous raconte, ci-après, la fin de vie de ma grande sœur Denise, le 22 avril dernier, à l’âge de 80 ans.

Continuer à lire → La fin de vie de Denise

0

“Une petite piqure”

Je m’oppose à cette loi qui dit vouloir donner libre cours à l’aide médicale à mourir.  Même si on  laisse supposer que ce sera dans le meilleur des mondes et avec tout l’encadrement possible.

Je connais une personne qui a vécu en mai une hospitalisation à deux reprises, elle n’était pas en fin de vie malgré ses 88 ans sonnés. Elle a souffert terriblement, au point où elle demanda, à plusieurs reprises, « une petite piqure » pour mettre fin à ...

Continuer à lire → “Une petite piqure”

0

Mon père tenait à vivre ses dernières semaines le plus naturellement possible

Infection sur infection était devenu le lot de mon père. Les antibiotiques n'étaient plus en mesure de pallier une déficience croissante du système respiratoire. Pire… Mon père mourrait par manque d'oxygène.

À l'hôpital de Marseille, le chirurgien propose une opération risquée du poumon droit. J'accepte. C'était opérer ou le perdre. L'opération a réussi et le chirurgien, dans sa sagesse, a décidé de ne pas harasser mon père par des chimiothérapies agressives. Il avait 82 ans.

Le cancer progressait lentement, comme souvent chez ...

Continuer à lire → Mon père tenait à vivre ses dernières semaines le plus naturellement possible

0
Page 5 of 10 «...34567...»